Carte interactive
des fromages suisses

     
 

Le Sbrinz, un dur de dur né au coeur de la Suisse

Pour fabriquer une meule de Sbrinz AOP de 45 kilos, le fromager utilise plus de 600 litres de lait frais cru. Ce lait lui est livré chaque jour et, avant de le verser dans la chaudière dans laquelle il sera chauffé sous brassage continu, il en contrôle la qualité. Lorsque le lait est dans la chaudière, le fromager y ajoute la présure. Après une période de repos, le lait a caillé. La masse est alors découpée en petits morceaux à l’aide du tranche-caillé, ce qui permet aux grains de fromage de se séparer du petit-lait. La masse de fromage et ensuite déversée dans des moules et mise sous presse jusqu'à ce que tout le petit-lait résiduel se soit écoulé.

Ainsi, pour fabriquer un Sbrinz AOP, on utilise uniquement du lait provenant de vaches de race brune, qui sont nourries d’herbe durant l’été et de foin durant l’hiver. On ne leur distribue ni ensilage, ni concentrés d’origine animale, ni urée. Pour fabriquer une meule de Sbrinz AOP de 45 kilos, le fromager utilise plus de 600 litres de lait frais cru.

Le Sbrinz AOP est un fromage gras à pâte extra-dure affichant une teneur de 45% de matière grasse dans l’extrait sec. Pour parvenir à maturité, il a besoin de beaucoup de temps; on ne le déguste pas avant au moins 18 mois de maturité mais si l’on veut goûter l’intégralité de son bouquet, on doit attendre jusqu'à 22 mois! Et plus il avance en âge, plus le Sbrinz AOP est aromatique et corsé.

Présentation du Sbrinz AOP en vidéo

Flash sur le Sbrinz en vidéo

Jeu de Mémoire avec le Sbrinz
 

 
     
 

 

 


Bookmark and Share
 

 

 

 

Entrez votre courriel